anonyme


anonyme

anonyme [ anɔnim ] adj.
• 1540; bas lat. anonymus, du gr. onoma « nom »
1Dont on ignore le nom, ou qui ne fait pas connaître son nom. L'auteur anonyme d'une chanson de geste. Le maître anonyme qui a peint ce retable. Un pamphlétaire anonyme. Une foule anonyme, composée d'inconnus.
2Dont le, la responsable n'a pas laissé son nom ou l'a caché. Recevoir des lettres anonymes ( anonymographe) . Coup de téléphone anonyme. Un don anonyme. « Les pyramides d'Égypte sont anonymes » (Hugo).
3Fig. Impersonnel, neutre, sans originalité. Un style anonyme. « Ses vêtements anonymes s'adaptaient à tous les décors » (Saint-Exupéry).
4Dr. fin. Dont le nom du propriétaire n'est pas connu. Bon du Trésor anonyme. (1807) SOCIÉTÉ ANONYME : société par actions qui n'est désignée par le nom d'aucun des associés.
⊗ CONTR. Connu; signé; personnalisé. 2. Nominatif.

anonyme adjectif et nom (bas latin anonymus, du grec anônumos, de an privatif, et onoma, -atos, nom) Se dit de quelqu'un dont on ignore, le nom : Poète anonyme.anonyme adjectif Dont l'auteur reste inconnu : Pamphlet anonyme. Sans originalité, sans personnalité : Appartement anonyme.anonyme (difficultés) adjectif Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Anonyme = dont on ne connaît pas l'auteur. Lettre anonyme ; roman anonyme. Remarque Un document peut être anonyme, non signé, mais authentique. 2. Apocryphe = dont l'origine est douteuse ; qui n'est pas authentique. Citation apocryphe attribuée à Jules Renard. ● anonyme (expressions) adjectif Auteur anonyme, auteur qui dissimule son identité tout en conservant ses droits, pécuniaire et moral, sur son œuvre. ● anonyme (synonymes) adjectif Dont l'auteur reste inconnu
Synonymes :
Contraires :
- signé
Sans originalité, sans personnalité
Synonymes :

anonyme
adj. et n.
d1./d Se dit d'une personne dont on ignore le nom, ou d'une oeuvre sans nom d'auteur. écrivain anonyme. Ouvrage anonyme.
Subst. Don d'un anonyme.
Lettre anonyme, que son auteur n'a pas voulu signer.
DR Société anonyme: société commerciale par actions dans laquelle la responsabilité des associés est limitée au montant de l'apport.
d2./d Fig. Sans personnalité, froid. Le décor anonyme d'une salle d'attente.

⇒ANONYME, adj. et subst.
I.— Adjectif
A.— Au propre
1. [En parlant de pers.] Dont on ignore le nom, qu'on n'a pas pu identifier
a) [En parlant d'aut., de créateurs d'œuvres artistiques] :
1. ... c'est pourquoi quelques gazettes et des libelles, en déchirant ma personne avec autant d'acharnement que d'absurdité, gardent en même temps un silence absolu sur mes ouvrages. Cependant ces auteurs anonymes ne me connoissent sûrement pas personnellement, ...
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 1, préf., 1795, p. VIII.
2. Les sculpteurs anonymes des calvaires parlaient gothique comme ils parlaient breton.
Arts et litt. dans la société contemp., 1936, p. 8015.
b) [En parlant en gén. de pers. qui désirent ne pas se faire connaître] Dénonciateurs anonymes :
3. Une main anonyme lui envoya un journal qui contenait un article d'une violence extrême contre lui et contre son influence, à propos de Robert Greslou.
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 222.
c) [En parlant d'un ensemble d'individus qui ne se distinguent pas les uns des autres] :
4. ... et Jacques, comme si cette foule anonyme, indifférente et pressée, avait pu l'entendre, s'était redressé, refoulant ses sanglots, prenant une attitude d'innocent.
ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 44.
SYNT. Collaborateur anonyme, main-d'œuvre anonyme, masse anonyme.
2. [En parlant d'inanimés]
a) Qui n'a pas de nom :
5. Le patron nommait les points principaux de la côte, et, bien qu'ils fussent tous parfaitement inconnus à miss Lydia, elle trouvait quelque plaisir à savoir leurs noms. Rien de plus ennuyeux qu'un paysage anonyme.
MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 24.
Spéc., ANAT., vieilli [En parlant d'une partie du corps] Qui n'a pas encore reçu de dénomination particulière :
6. La veine cave supérieure gauche, unie par une anastomose (veine anonyme) avec la droite, finit par lui envoyer tout le sang qu'elle transportait et réduit peu à peu son domaine au cœur dont elle devient la veine coronaire.
E. PERRIER, Traité de zool., t. 4, 1893, p. 3468.
Rem. Ce sens n'est attesté ds aucun dict. général.
b) [En parlant d'œuvres littér., d'œuvres artistiques en gén.] Dont l'auteur n'a pas pu être identifié. Ouvrage, brochure, écrit, œuvre, pamphlet anonyme :
7. On voit dans les musées des tableaux anonymes avec ces inscriptions au bas du cadre : école vénitienne, école flamande. Souvent ces tableaux sont intéressants et bien peints. (...) Mais (...) l'honneur et le malheur de ces tableaux est de rappeler toujours et inévitablement des œuvres supérieures.
J. LEMAÎTRE, Les Contemporains, 1885, p. 113.
Spéc. Lettre anonyme. Lettre non signée et généralement calomniatrice :
8. Un jour, il reçut une lettre anonyme qui lui disait qu'Odette avait été la maîtresse d'innombrables hommes (dont on lui citait quelques-uns, ...).
PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 356.
c) [En parlant d'actes qu'on ne sait à qui attribuer] Don anonyme :
9. ... on trouva, au milieu de modestes offrandes, un don anonyme de deux cent mille florins.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 320.
B.— Au fig. [En parlant d'inanimés, plus rarement d'animés] Qui est sans originalité, sans personnalité :
10. Les passages du journal [d'Amiel] qui ont trait à la vie religieuse sont sincères, élevés, d'une réelle et édifiante beauté morale : jamais cependant ils ne rendent un son tout à fait intime et vécu : à ces moments-là, il subsiste quelque chose de banal, de presque anonyme dans l'expression.
DU BOS, Journal, 1921, p. 11.
11. À première vue on vous suppose malicieux, madré, un peu nourri de civilisation et d'urbanités. Plus tard on vous estime mollasson et anonyme.
A. ARNOUX, Paris-sur-Seine, 1939, p. 273.
C.— Sens techn., COMM. Société anonyme. Association commerciale dans laquelle les associés, inconnus du public, n'engagent que leur mise de fond et qui n'est désignée que par sa raison sociale :
12. Les sociétés anonymes, fondées d'abord par des actionnaires, s'étendent le plus souvent par des emprunts, c'est-à-dire en créant des obligations.
JAURÈS, Études socialistes, 1901, p. 262.
II.— Subst. masc.
A.— Personne, et plus particulièrement auteur, dont l'identité reste cachée :
13. Un certain abbé Sam, aumônier du presbytère de X., a écrit ce vers magnifique : on peut être boiteux sans cesser d'être droit. Un anonyme plus hardi a fait cette variante : on peut être exilé sans cesser d'être roi.
FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 171.
14. Je ne parle pas des vedettes, je m'arrête aux anonymes, aux humbles, qui tournent toute l'année.
COLETTE, Belles saisons, 1954, p. 144.
Rem. Dans ce sens, le subst. peut être employé au fém. :
15. Il se trouve que l'inconnue était une occitanienne, qui m'écrivait depuis deux ans sans que je l'eusse jamais vue : la mystérieuse anonyme se dévoila : patuit dea.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 563.
P. anal. Ensemble d'individus ou de choses qui ne se distinguent pas les uns des autres :
16. Que n'avons-nous écrit, jour par jour, au début de notre carrière, ce rude et horrible débat contre l'anonyme, cette passion aux stations d'injures, ce public cherché et vous échappant, (...) point d'amis, pas une relation, tout fermé; ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1857, p. 331.
B.— Spéc., BIBL. Ouvrage anonyme. Catalogue des anonymes, anonyme par excès d'auteurs :
17. Sont assimilés aux anonymes : les anonymes dévoilés, c'est-à-dire les ouvrages qui se présentent sans nom d'auteur (...) lorsque celui-ci peut néanmoins être identifié; — les ouvrages collectifs, notamment ceux qui comportent plus de trois auteurs.
Bibliothèque : traitement, catalogage ..., Paris, I.P.N., 1961, p. 108.
Rem. Attesté ds Lar. Lang. fr.
C.— Absence de nom, état de ce qui est anonyme. Garder l'anonyme. Synon. vieilli de anonymat :
18. Il a fallu (...) toute la crainte qu'a éprouvée l'auteur de ne pouvoir percer la foule de ces noircisseurs de papier, lesquels, même en rompant l'anonyme, gardent toujours l'incognito.
HUGO, Han d'Islande, 1823, p. 13.
DÉR. 1. Anonymie, subst. fém. Synon. vieilli de anonymat; 1re attest. 1837 (BALZAC, César Birotteau, p. 56); attesté ds Lar. 19e, LITTRÉ, Nouv. Lar. ill., QUILLET 1965. 2. Anonymité, subst. fém. Synon. vieilli de anonymat; 1re attest. 1782 (MIRABEAU, Des Prisons d'état, Hambourg, p. 98) : ,,Je ne me nomme point, parce que cette franchise est aussi peu nécessaire qu'elle serait imprudente : mais l'homme que je livre à l'indignation de ses concitoyens me reconnaîtra infailliblement. J'ai prodigué à toutes les pages ce qui peut me déceler à ses yeux (...). Après ce défi formel je crois être justifié de l'anonymité ...``; attesté ds Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., QUILLET 1965. 3. Anonymographie, subst. fém. Tendance morbide à écrire des lettres anonymes, attesté ds MARCH. 1970, Méd. Biol. t. 1 1970, PIÉRON 1963, POROT 1960. Anonymographe. extrêmement rare « Personne atteinte d'anonymographie » (cf. A. ARNOUX, Rêverie d'un policier amateur, 1945, p. 175 : ,,cette exaltation qui transforme les véritables anonymographes``; cf. aussi QUILLET 1965).
PRONONC. :[]. Enq. :/anonim/. Dér. Anonymie. Seule transcription ds LITTRÉ : a-non-ni-mie.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. adj. a) 1557 « qui n'a pas de nom » (Le Recueil des païs, 75, d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 114 : Les autres peuples du mont Atlas sont anonymes, c'est-à-dire sans aucun nom particulier); b) XVIe s. « dont le nom est inconnu » (BONIVARD, Source de l'idolatrie, 119, Fick, ibid., p. 115 : Ceste histoire j'hai extraite d'un poete anonime); 2. subst. a) 1694 « celui qui reste anonyme » (Ac.); b) 1798 « état de ce qui est anonyme » (Ac.).
Empr. au gr. « sans nom » au sens 1 a, dep. ODYSSÉE, 8, 552 ds BAILLY et au sens 1 b dep. LYSIAS, 131, 39, ibid.,; passé en b. lat. anonymos (CASSIODORE, Inst. div., 8 ds TLL s.v., 122, 12).
DÉR. Anonymie 1783 (MIRABEAU, Prisons, 98 ds GOHIN, p. 271).
STAT. — Anonyme. Fréq. abs. littér. :985. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 956, b) 984; XXe s. : a) 1 682, b) 1 833. Anonymie. Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — AC.-CAN.-FR. 1968. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859. — Comm. t. 1 1837. — DLF 17e. — DLF 18e. — Éd. 1913. — Gramm. t. 1 1789. — KUHN 1931, p. 161. — Lar. comm. 1930. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — ROLLAND-COUL. 1969. — SPR. 1967. — SUAVET 1963. — YAM.-KELL. 1970 (s.v. anonymographe).

anonyme [anɔnim] adj. et n.
ÉTYM. 1540, in D. D. L.; bas lat. anonymus, grec anônumos « sans nom », de an- (→ 2. a-), et onoma « nom ».
———
I Adj.
A (Personnes et œuvres personnelles).
1 Dont on ignore le nom, ou qui ne fait pas connaître son nom. || L'auteur anonyme d'une chanson de geste. || Le maître anonyme qui a peint ce retable. || Un pamphlétaire anonyme.
0.1 (Au XIIe siècle) on écrit l'histoire en français, et d'abord celle des rois de France que compose un auteur anonyme au service du comte de Béthune, aux environs de 1225, et celle de Philippe Auguste, œuvre de Guillaume le Breton (mort en 1224).
Régine Pernoud, Littérature médiévale, in Encycl. Pl., Hist. des littératures, t. III, p. 72.
Qui cache son nom (souvent, pour des motifs peu honorables). || Un dénonciateur anonyme.
(Mil. XXe; calque de l'angl.). || Les Alcooliques anonymes : association constituée par d'anciens alcooliques venant en aide en tant que tels (et non en leur nom propre) à ceux qui souhaitent vaincre leur alcoolisme.
2 Dont l'auteur n'a pas laissé son nom ou l'a caché. || Billet anonyme. || Coup de téléphone anonyme. || Don anonyme. || Œuvre anonyme. || Attribuer une œuvre anonyme.
1 Une médisance anonyme est peut-être plus honteuse qu'une calomnie signée.
Hugo, Littérature et Philosophie mêlées, p. 32.
2 Il y a de grandes choses qui ne sont pas l'œuvre d'un homme, mais d'un peuple. Les pyramides d'Égypte sont anonymes; les journées de juillet aussi.
Hugo, Littérature et Philosophie mêlées, p. 52.
Lettre anonyme : lettre non signée calomniatrice ou dénonciatrice ( Anonymographie).
3 (…) même quand on possède une longue expérience de la malice et de la perfidie humaines, il est toujours désagréable de recevoir des lettres anonymes.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, X, 9.
3 (Au sens II., 2. du substantif). a Neutre, que rien ne distingue de ses semblables.
3.1 Solitaire en tout cas au sein d'un milieu qu'il peut laisser extérieur à sa personne ainsi qu'un spectacle. Témoin anonyme entre une multitude de choses et d'êtres (…)
A. Pieyre de Mandiargues, la Marge, p. 19.
b (D'un ensemble). Dont les individus ne sont pas identifiés, semblent ne pas avoir de nom personnel. || Une foule, une masse anonyme.
4 Les boulevards ne s'animent plus que d'une cohue anonyme.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 66.
4 (1807). || Société anonyme : société commerciale par actions, qui n'est désignée par le nom d'aucun de ses associés et dans laquelle la responsabilité de chacun des actionnaires est limitée au montant des actions qu'il détient. Abrév. : S.A.
5 La société anonyme n'existe point sous un nom social; elle n'est désignée par le nom d'aucun des associés. Elle est qualifiée par la désignation de l'objet de son entreprise.
Code de commerce, art. 29 et 30.
B (Choses). Didact. ou littér. Qui n'a pas de nom. || Une montagne, un ruisseau anonyme.
6 Le patron nommait les points principaux de la côte, et, bien qu'ils fussent tous parfaitement inconnus à miss Lydia, elle trouvait quelque plaisir à savoir leurs noms. Rien de plus ennuyeux qu'un paysage anonyme.
Mérimée, Colomba, p. 24.
Sc. nat. Qui n'a pas encore reçu de nom. || « La veine cave supérieure gauche, unie par une anastomose (veine anonyme) avec la droite » (E. Perrier, Traité de zoologie, 1893, in T. L. F.).
C Fig. (Choses et personnes). Qui est sans originalité personnelle, qui ne se distingue pas des autres individus du même type. || Un style neutre et anonyme. || Une banlieue anonyme. || Les immeubles anonymes d'un grand ensemble.Visage, apparence anonyme.
———
II
1 N. m. (1694). Personne qui ne fait pas connaître son nom ou dont on ne connaît pas le nom. || Message envoyé par un anonyme. || Texte d'un anonyme du XIIIe siècle.Artiste anonyme. || Les anonymes de la sculpture médiévale, de la peinture primitive allemande. Maître.
Par métonymie. || Une collection d'anonymes, d'ouvrages dont on ne connaît pas les auteurs.Texte anonyme. || La bibliographie des anonymes est classée par titres, par sujets.
2 N. || Un, une anonyme : une personne, un individu qui ne se distingue pas de ses semblables.
7 Je l'ai fait cent fois en vacances, mais au détriment de personnages de cartes postales, de baigneuses sortant de l'eau, de couples superposés dans l'herbe, bref d'anonymes dont la neutralité vacancière fait oublier que l'homme est un chasseur.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 126.
3 N. m. (1798). Vx. État de ce qui est anonyme. Anonymat. || Garder l'anonyme : faire un secret de son nom.
4 N. m. Argot (vx). Billet de banque.
8 Je ne vous envoie cette carte que maintenant, les 100 anonymes étant arrivés hier au soir. Et je viens de recevoir par simple mandat 100 (cent) de Jevousky d'Aix-les-Bains, avec longue lettre sur l'article à faire.
Jules Laforgue, Lettre à T. de Wyzewa, 22 juil. 1887, in D. D. L., II, 7.
CONTR. Signé. — Connu.
DÉR. et COMP. Anonymat, anonymement, anonymie, anonymité, anonymographie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anonyme — ANONYME. adj. Qui est sans nom. Ne se dit que des Auteurs, & de leurs ouvrages. Auteur anonyme. livre anonyme. Il se met quelquefois substantivement. L anonyme qui a traité telle matiere, dit que &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ANONYME — adj. des deux genres Qui est sans nom. Il ne se dit que Des auteurs dont on ne sait point le nom, et Des écrits dont on ne connaît point l auteur. Auteur anonyme. L auteur de ce poëme est resté anonyme. Ouvrage anonyme. Livre anonyme. Lettre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANONYME — adj. des deux genres Qui est sans nom d’auteur. écrit anonyme. Lettre anonyme. Dans ce sens, on l’emploie comme nom masculin pour désigner le Caractère de ce qui est sans nom d’auteur. Il a voulu garder l’anonyme. Il a publié sa brochure sous le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Anonyme — Anonymat Sur les autres projets Wikimedia : Anonymat, sur Wiktionary (dictionnaire universel) Pour les articles homonymes, voir Anon. L anonymat (du grec ανώνυμος anonymos « sans nom » : ἀν an + όνυμα onyma, forme dialectale… …   Wikipédia en Français

  • anonyme — (a no ni m ) adj. 1°   Qui est sans nom. Auteur anonyme. Pamphlet anonyme. •   La cour de la duchesse de Bourgogne fut longtemps à être déterminée ; les lettres anonymes abondèrent, les délations, les faux rapports, SAINT SIMON 38, 185. 2°   En… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anonyme — ● adj. ● 1. ►INTERNET Quand il s agit de FTP, voir anonymous. ● 2. ►NET L une des qualités et l un des défauts des réseaux... Surtout que la plupart du temps, vous n y êtes absolument pas du tout anonyme (pour transmettre un message, il faut qu… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Anonyme IV — Pour les articles homonymes, voir Anonymous 4. Anonyme IV est un traité médiéval décrivant les pratiques musicales de Notre Dame. Il semble avoir été rédigé entre 1270 et 1275, c est à dire près d un siècle après les débuts des premiers maîtres… …   Wikipédia en Français

  • Anonyme. — См. Аноним …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • anonyme — an·o·nyme …   English syllables

  • anonyme — an. anonimo, a, e (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.